Les 80 ans et plus ont le moral !

Après avoir sondé les jeunes ados, la génération Y, les travailleurs ou encore les jeunes retraités, le Thermomètre Solidaris-RTL-Le Soir se penche aujourd’hui sur les 80 ans et plus, une frange de plus en plus importante de la population, pourtant méconnue.

Pour sa 10e enquête, le Thermomètre va donc à la rencontre du 4e âge et en profite, pour démonter de nombreux stéréotypes.

Solidaris dévoile aujourd’hui l’entièreté de son enquête qui a interrogé près de 450 personnes belges francophones de 80 ans et plus en face-à-face. À ce jour, rares encore sont les études portant sur cette population.

Paradoxalement, alors que les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses, la société, empreinte d’un culte de la jeunesse, porte rarement un regard attentif, et encore moins positif sur le vieillissement. Tant sur le plan social – l’assimilant à la maladie, au handicap, à la dépendance, à la démence… – que sur le plan économique.  

 
L’allongement de l’espérance de vie a, indéniablement, fini par modifier la vision de la vieillesse. Une multitude de clichés s’accrochent néanmoins à cette tranche de la population, à commencer par celui qui laisse supposer que nos vieux n’ont plus le moral !

Premier poncif, car en réalité 40 % des « 80 ans et plus » ne sont jamais anxieux, angoissés ou en dépression, alors que c’est seulement le cas pour 14% de la population totale.

Au travers de ce 10e Thermomètre, on se rend compte également que 70 % d’entre eux passent encore du temps avec leurs enfants ou petits-enfants et presque la quasi-totalité des personnes interrogées estiment être suffisamment entourées par leur famille. Et c’est d’ailleurs principalement pour rester en contact avec la sphère familiale qu’une personne de 80 ans et plus sur cinq est connectée à Internet, il n’y a plus d’âge pour surfer !

Solidaris veut contribuer au maintien du moral chez les 80 ans et plus, en mettant en œuvre un ensemble de moyens pour répondre à leurs inquiétudes ou leur permettre de rester chez eux, en jouant à fond son rôle d’acteur social et citoyen pour que la mutation sociétale en cours aboutisse à un retour d’une société solidaire et inclusive, où chacun bénéficie de la sécurité d’existence, en soutenant le développement de solidarités intergénérationnelles…

Suite aux résultats de ce Thermomètre et en tant qu’acteur social et citoyen, la Mutualité Solidaris fait part de ses recommandations :

1. Solidaris souhaite que l’on privilégie les rapports humains :
- Via la reconnaissance du droit à l’autodétermination de l’adulte âgé ;
- Via la promotion et l’accompagnement de la discussion autour de la perte d’autonomie au sein des familles ;
- Via la promotion de la concertation : le renforcement des prises en charge de la maladie et de la perte d’autonomie qui doivent être concertées avec tous les acteurs de terrain : de la prestation des aides et des soins proprement dite en passant par le soutien à l’aidant proche, la formation des professionnels, la prévention, …
- Il convient également d’organiser une concertation avec les usagers potentiels sur la façon dont on peut améliorer l’offre de services pour répondre aux besoins des personnes.

2. Solidaris recommande de garantir et promouvoir une meilleure prise en charge de l’accès à des « aides à la vie quotidienne » et pas uniquement dans l’aspect « soins à domicile » mais au-delà (aide aux transports, aide au ménage, livraison de repas, prêt et vente de matériel médical, coiffeur, …).

Vous trouverez les résultats complets ainsi que toutes nos recommandations en cliquant sur ce lien : http://www.institut-solidaris.be/wp-content/uploads/2017/05/Les80AnsEtPlus1.pdf