Conduite et santé : un lien de cause à effet ?

Une étude réalisée par l’Université de Columbia affirme que les seniors qui conduisent sont en meilleure santé que les autres. Une nouvelle donne qui vient s’ajouter à  sujet déjà bien délicat à l’heure actuelle.
Selon les chercheurs de cette Université  new-yorkaise, les seniors qui ne prennent plus le volant ont 68 % de risque en plus de mourir dans les 5 ans que ceux qui continuent de conduire. Les chiffres sont même plus éloquents lorsque l’on constate que celui qui a lâché le volant a cinq fois plus de risque d’aller en maison de repos. 

Afin de justifier de telles théories, les experts américains mettent le doigt sur le fait qu’en délaissant leur voiture, les personnes âgées réduisent de moitié leur cercle d’amis, favorisant ainsi les périodes dépressives. « Les personnes âgées qui ont arrêté de conduire substituent petit à petit les activités intérieures et domestiques aux activités extérieures. Il se peut que ces activités d’intérieur ne soient pas aussi bénéfiques pour la condition physique qu’une occupation extérieure, comme un emploi ou une activité bénévole » explique Thelma Mielenz, l’une des chercheuses. « Quand le temps est venu de cesser de conduire, il est important d’établir un programme personnalisé pour préserver ses fonctions de mobilité et sa vie sociale » ajoute-t-elle.

Les seniors plus fragiles mais aussi plus sûrs.

Pour l’IBSR, l’Institut Belge pour la Sécurité Routière, les conducteurs de plus de 65 ans sont les moins dangereux. Ils ont souvent une longue expérience, ils s’adaptent mieux aux conditions de circulation,  en évitant par exemple de rouler la nuit. Ils respectent plus souvent les limitations et manipulent moins leur téléphone au volant.

Malgré tout, l’âge et la santé les rendent plus vulnérables en cas d’accident. En effet, ce  qui causerait chez des plus jeunes des blessures légères, entrainerait des lésions plus graves,  voire le décès chez les conducteurs seniors. Pour limiter ces risques, l’IBSR a lancé en 2014 une brochure et un questionnaire pour vous donner la possibilité d’évaluer votre habilité à conduire en toute sécurité. Il est bon de rappeler que pour les plus de 65 ans, se déplacer en voiture reste important pour préserver une certaine autonomie et leur liberté.

Source : Ouest-France : http://www.ouest-france.fr/sante/depression-seniors-au-volant-dit-seniors-bons-vivants-4000176