Régimes d'assistance avant 65 ans

 
Allocation de remplacement de revenus (ARR)                                      
Entre 21-65 ans

L'ARR est accordée à la personne âgée de moins de 65 ans dont l'état physique ou psychique limite sa capacité à travailler et donc sa faculté d'acquérir des revenus en travaillant.
Cette capacité de gain doit être réduite à 1/3 ou moins de ce qu'une personne valide pourrait gagner sur le marché général de l'emploi.
Cette allocation est donc réservée aux personnes atteintes d'une incapacité de travail égale ou supérieure à 66 %.
 
Cette aide est cependant liée à plusieurs conditions telles que la nationalité, le lieu de résidence et les revenus (de la personne handicapée comme de la personne avec laquelle elle forme un ménage).

Il est important de souligner que les critères d'évaluation des 66% au niveau de l'assurance maladie-invalidité (mutualité) et au niveau des allocations aux personnes handicapées (SPF Sécurité sociale) ne sont pas identiques. Une personne pourrait donc être reconnue à 66 % pour l'un et pas pour l'autre.
Pour évaluer l'incapacité liée à leur handicap, les personnes souhaitant bénéficier de cette allocation sont préalablement soumises à une expertise médicale.
Le montant mensuel de l’allocation se situe entre 567€ et 1134€, en fonction de la catégorie.
Enfin, le montant de l'allocation est fixé selon la situation familiale de la personne handicapée : isolé, en ménage, cohabitant, enfants à charge, en institution…
 
Pour plus d'informations, consultez Renseignements en bas de page.
 
Allocation d'intégration (AI)                                                                
L'AI est accordée à la personne handicapée de moins de 65 ans qui a des difficultés à accomplir les activités de tous les jours (manque d'autonomie ou autonomie réduite). L'allocation est octroyée pour l'aider à faire face aux frais supplémentaires liés à son intégration dans la vie sociale.
 
Notez que l'Allocation de Remplacement de Revenus et l'Allocation d'Intégration sont cumulables et évaluées différemment.
Ainsi, il est possible qu'une personne bénéficie d'une AI pour faire face à ses problèmes d'autonomie mais pas d'une ARR car ses possibilités d'acquérir un revenu sont peu atteintes.
 
Les personnes handicapées à partir de 65 ans peuvent demander une allocation d'aide aux personnes âgées (voir avantages sociaux après 65 ans).
Un médecin de la Direction générale Personnes handicapées évalue le handicap du demandeur, pour déterminer si celui-ci a des difficultés à accomplir ses activités de tous les jours :
- se déplacer ;
- se préparer à manger et manger ;
- faire sa toilette et s’habiller ;
- entretenir son logement et accomplir des tâches ménagères ;
- évaluer et éviter les dangers ;
- avoir des contacts avec d’autres personnes.
 
Pour chaque type d’activités, le demandeur reçoit un nombre de points, en fonction de ses difficultés. Le montant de l'allocation sera calculé en fonction du nombre de points, en tenant compte du revenu du ménage.
Le montant mensuel de l’allocation d’intégration se situe entre 97€ et 878€.

Renseignements :
Avant toute démarche, vous pouvez demander un conseil personnalisé aux assistants sociaux de :
L'Association socialiste de la personne handicapée en téléphonant au 02/515.19.19 entre 8h30 et 11h30 les mardi, mercredi et jeudi.
• Service social de votre Mutualité, qui peuvent introduire des demandes directement à la DGPH.
• Direction générale Personnes handicapées en appelant le centre d’appel au 0800/987 99 (du lundi au vendredi, de 8h30 à 13h)
-en consultant la brochure plus détaillée "L'allocation de remplacement de revenus et d'intégration"  (PDF)
• Aux assistants sociaux de votre commune