Les bonus pension

Le gouvernement fédéral a approuvé un nouveau texte relatif à la règlementation du travail autorisé des pensionnés. Ce nouveau projet de loi vise à favoriser les seniors qui souhaitent allonger le temps de leur carrière.

Tout d’abord, précisons que les trois organismes de pension (publique, privé et indépendant) appliqueront ces nouvelles règles de la même manière, ce qui permettra une plus grande sécurité pour les carrières mixtes.
 
Ce texte concerne exclusivement les bonus pension. De quoi s’agit-il ?
 
Concrètement, le bonus pension est un complément forfaitaire attribué aux travailleurs qui souhaitent prolonger leur carrière. Il augmentera au fur et à mesure des années de report de la pension. Il se calcule par jour presté à temps-plein :

- Les 12 premiers mois, l’agent ne reçoit rien en plus du montant de sa pension.
- La deuxième année, un bonus de 1.50 € par jour de travail presté lui sera délivré.
- Une augmentation de 0.20 € par jour est ensuite ajoutée chaque nouvelle année supplémentaire.
- Cela signifie qu’après 6 ans, le complément atteindra les 2.50 € par jour presté.

Prenons un exemple concret. Monsieur X a 62 ans ou prouve 44 ans de carrière (condition d’accessibilité au bonus). Il désire continuer de travailler et pourra donc bénéficier du bonus pension. La première année n’est pas comptée dans ce supplément. Par contre, lors de la deuxième année, 1.50 € par jour presté seront comptabilisés pour son bonus. Après 3 ans, ce montant correspond à 1.70 €,…
 
Si Mr X travaille jusqu’à 64 ans et qu’il a presté 312 jours dans la deuxième année de report, son bonus pension s’élèvera à 468 € (312x1.5). S’il travaille jusqu’à 65 ans et preste 312 jours supplémentaires lors de la troisième année de report, 530.4 € (312x1.7) seront ajoutés à ce premier montant. Le bonus équivaut donc à 998.4 € et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il décide de mettre fin à sa carrière.
 
Ce complément lui sera octroyé à partir de la date de prise de cours de la pension.
 
Ce système est illimité dans le temps. Il incite donc à la prolongation de la carrière après le moment de prise de cours de pension anticipée mais aussi après l’âge de départ à la retraite. « Le bonus pension récompense les citoyens qui font l’effort de travailler plus longtemps. Quoi de plus normal. » a déclaré Alexander de Croo, ministre chargé des pensions.
 
En plus de ce bonus, un revenu d’appoint complémentaire à la pension est prévu pour les seniors qui presteront une activité professionnelle parallèlement à leur retraite. Ce revenu d’appoint sera abordé au prochain épisode.
 
Pour plus d’informations, contactez fanny.dubois@mutsoc.be