« Dépistage du cancer du sein : les messages à faire passer »

​Le cancer du sein est le premier cancer chez les femmes dans le monde et représente 16% de l’ensemble des cancers féminins (1). En outre, les chiffres relatifs au cancer du sein dans le monde montrent que le taux en Belgique est le plus élevé (2).
 
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), un dépistage précoce reste le principal moyen de lutter contre cette maladie car il permet d’améliorer l’issue du cancer du sein ainsi que les chances de survie (1). Il n’empêche pas d’avoir un cancer mais il permet parfois une détection précoce.
 
Le dépistage du cancer du sein présente certes, des avantages mais également des inconvénients, dont la découverte et le traitement de cancers « dormants », c.à.d. des cancers du sein qui n’auraient jamais été découverts sans le dépistage et qui ne se développent pas. Toutefois, les spécialistes ne peuvent pas prédire l’éventuel réveil de ces cancers et ils les traitent d’emblée pour des raisons de sécurité (3).
 
  • Face à cette réalité, les femmes se posent parfois des questions lorsqu’un dépistage leur est proposé et demandent une information claire sur les avantages et les inconvénients de se faire dépister ou non.
Afin que chaque femme puisse faire son choix en toute connaissance de cause, le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a élaboré « des messages et des informations neutres » dans un rapport publié récemment et intitulé « Dépistage du cancer du sein : messages en support d’un choix informé » (4). Dans ce rapport, le KCE souligne que :
  • « Informer les femmes en Belgique quant aux conséquences potentielles, même indésirables du dépistage du cancer du sein fait partie intégrante du droit à l’information stipulé dans la loi relative aux droits du patient ».
Le KCE explique également que les guides de bonnes pratiques ont souvent un langage médico-technique peu vulgarisé et difficile à comprendre par les moins scolarisés. Il s’avérait donc nécessaire de présenter les résultats des études scientifiques de manière simple et objective.
 
Les éléments d’information du KCE ont été élaborés pour les femmes de 40 à 79 ans qui ne présentent pas de risque accru de cancer du sein. Quatre groupes d’âge ont été différenciés : 40-49 ans, 50-59 ans, 60-69 ans et 70-79 ans. Ces messages ne suffissent pas à assurer une communication complète sur le dépistage du cancer du sein. Par exemple, ils ne contiennent pas d’informations pratiques sur ce qu’est le cancer du sein. Ils sont destinés à être intégrés dans les outils de communication relatifs au dépistage. Enfin, les femmes peuvent les utiliser pour discuter avec leur médecin dans la perspective de prendre leur décision en concertation (4). Ces messages peuvent être téléchargés en français et en néerlandais sur le site du KCE (5, 6, 7, 8).
 
Le rapport du KCE constitue également une revue de la littérature internationale quant à l’efficacité du dépistage du cancer du sein chez les femmes âgées de 50 à 69 ans. Actuellement en Belgique, cette catégorie est sollicitée via un programme de dépistage organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles et mis en place depuis 2002. Les femmes de cette tranche d’âge sont invitées personnellement par courrier, tous les deux ans, à effectuer gratuitement un « mammotest ». Solidaris-Mutualité Socialiste soutient ce projet depuis son lancement.
 
La mammographie (radiographie des seins) est l'examen de référence en matière de dépistage du cancer du sein. Il porte le nom de « mammotest » dans le cadre du dépistage gratuit. Ce programme a la volonté d'offrir à toutes les femmes de 50 à 69 ans un examen de dépistage dont la qualité est contrôlée.
 
Il existe 30 unités de mammographie agréées à Bruxelles et une septantaine en Wallonie. A Bruxelles, elles sont coordonnées par le Centre Bruxellois de Coordination pour le Dépistage du cancer du Sein (Brumammo asbl) (9). En Wallonie, elles sont coordonnées par un Centre Communautaire de Référence (CCR) (10).
  • Les conditions semblent donc réunies pour qu’un maximum de femmes bénéficie d’un suivi régulier et de qualité. Pourtant, environ 40 % des femmes concernées ne participent à aucune forme de dépistage du cancer du sein. C’est pourquoi les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) ont participé à un projet de recherche-action sur le dépistage du cancer du sein qui a permis d’identifier localement les freins au dépistage.
Il existe deux façons de se présenter au mammotest : soit avec une invitation officielle du programme, soit avec une prescription d'un médecin généraliste ou d'un gynécologue.
 
  • Attention, pour que le dépistage soit gratuit pour vous, il est impératif que votre médecin précise sur sa prescription l’examen pour un « mammotest ».

Les autorités européennes et belges déconseillent le dépistage du cancer du sein aux femmes après 70 ans. A cet âge, peu de femmes meurent d’un cancer du sein comparé aux autres causes de décès. Au-delà de 70 ans, le dépistage n’est plus gratuit. Parlez-en avec votre médecin. Il connaît votre état de santé. Il peut vous expliquer les avantages et les désavantages d’un dépistage après 70 ans (8).
 
Dans tous les cas, parlez-en avec votre médecin !
 
Sources :
(1) Organisation mondiale de la Santé : http://www.who.int/cancer/detection/breastcancer/fr/index.html(2) World Cancer Research Fund (WCRF UK) :
http://www.wcrf-uk.org/research/cancer_statistics/world_cancer_statistics_breast_cancer.php
(3) Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) :
https://kce.fgov.be/fr/press-release/participer-ou-non-au-d%C3%A9pistage-du-cancer-du-sein-petit-tour-d%E2%80%99horizon-des-avantages-et
 (4) Kohn L, Mambourg F, Robays J, Albertijn M, Janssens J, Hoefnagels K, Ronsmans M, Jonckheer P. Dépistage du cancer du sein: messages en support d’un choix informé – Synthèse. Good Clinical Practice (GCP). Bruxelles : Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE). 2014. KCE Reports 216Bs. D/2014/10.273/02. Ce document est disponible en téléchargement sur le site Web du Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé.
(5) 40-49 ans : version complète et chiffres séparés disponibles à l’adresse:
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_Cancer_sein_40-49.pdf
(6) 50-59 ans : version complète et chiffres séparés disponibles à l’adresse:
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_Cancer_sein_50-59.pdf
(7) 60-69 ans : version complète et chiffres séparés disponibles à l’adresse:
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_Cancer_sein_60-69.pdf
(8) 70-79 ans : version complète et chiffres séparés disponibles à l’adresse:
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_Cancer_sein_70-79.pdf (9) Dépistage du cancer du sein à Bruxelles : http://www.brumammo.be/
(10) Dépistage du cancer du sein en Wallonie : http://www.lemammotest.be/