Lire dans les maisons de repos : De la théorie… à la pratique

Depuis 13 ans, notre association forme des Troubadours, des volontaires seniors qui se rendent régulièrement dans les maisons de repos pour y faire la lecture aux résidents.

« L’univers des maisons de repos n’est pas toujours rose et les représentations sociales du mouroir ou du cloître qui lui sont associées persistent ». Nous avons écrit une analyse sur la démarche du clown dans les homes et sur comment cette discipline théâtrale pouvait permettre aux aînés de se poser des questions et d’exprimer des émotions…

Les Troubadours seraient-ils également un moyen de permettre aux aînés résidant en maison de repos d’ouvrir la porte sur d’autres mondes ? Quelles sont leurs motivations, leurs limites, leurs difficultés en tant qu’acteurs du terrain ? Quelles représentations avaient ces seniors d’une maison de repos avant de commencer leur volontariat et quelles représentations s’en font-ils maintenant ? Nous décrirons d’abord le projet dans les grandes lignes pour ensuite aller à la rencontre de ces Troubadours qui témoignent de leur vécu et de leur expérience.

Description succincte du projet

Les Troubadours sont des volontaires de 55 ans ou plus, formés à la psychologie de la personne âgée et à la lecture à haute voix. Ils se rendent en maison de repos pour faire la lecture aux aînés, en particulier à ceux qui ne savent plus lire ou qui ne reçoivent pas ou peu de visite. La formation, répartie en 8 modules, reprend les thèmes suivants :

  • Matinée 1 : Pose du cadre général (le cadre administratif, les droits et devoirs du volontaire…)
  • Matinée 2 : Les relations dans le projet Troubadours (avec le résident, avec l’institution…)
  • Matinées 3 et 4 : La lecture vivante (la préparation physique, le contrôle de la voix…)
  • Matinées 5 et 6 : Quelle lecture et comment se l’approprier ? (comment élargir son champ d’intérêts, comment construire une réserve de ressources de lectures adéquates…)
  • Matinées 7 et 8 : La présence à soi, la présence à l’autre, la communication (les interactions, la communication…)

L’entrée en maison de repos est souvent un cap difficile à passer. Les personnes âgées sont parfois contraintes d’y emménager à la suite de problèmes de santé et/ou de mobilité. Elles perdent leurs repères ainsi que leur entourage social et familial. Souvent, l’isolement touche aussi de nombreux seniors plus jeunes. Par le biais de leur engagement dans ce projet, les seniors aimant la littérature apportent à chaque bénéficiaire un moment privilégié. C’est ainsi que Troubadour et résident vivent une rencontre, partagent un plaisir…à travers cet acte de lire qui est aussi un acte de communication.

Les Troubadours se rendent une fois par semaine dans la même institution et ils voient généralement une à deux personnes à chaque prestation (souvent les mêmes). Ceci leur permet de créer un lien avec les aînés qu’ils visitent. Le temps de rencontre est d’environ une heure. La lecture se fait dans la chambre ou dans un local prévu à cet effet. Les Troubadours invitent les résidents à choisir eux-mêmes leurs lectures, de manière à les impliquer, à éveiller leur intérêt et leur curiosité.

Avant que le Troubadour ne commence à prester, notre association rencontre les responsables du futur lieu de prestation pour leur présenter notre démarche. Nous organisons ensuite une deuxième rencontre afin que le Troubadour et la personne de contact au sein de l’institution puissent faire connaissance et se mettre d’accord quant aux détails pratiques. Enfin, nous signons finalement une convention de collaboration qui liste les droits et les responsabilités de chaque partie.

Nous continuons à soutenir les Troubadours tout au long de leur volontariat. Pour créer une dynamique de groupe et consolider les liens entre les volontaires, des réunions régulières sont organisées. Elles permettent aux Troubadours de partager leurs impressions, leur vécu, poser leurs questions et/ou demander de l’aide en cas de problème rencontré lors de prestations. Les volontaires bénéficient également de formations continues qui ont comme but de mieux les outiller pour qu’ils rendent leurs lectures plus vivantes, plus passionnantes. Certaines réunions sont animées par un psychothérapeute et se déroulent sous la forme de supervisions. Les Troubadours ont l’opportunité de se libérer d’un poids éventuel et d’échanger leurs expériences, bonnes et mauvaises. Parfois les volontaires ont un âge approchant celui des personnes qu’ils visitent. Consciemment ou pas, le fait de voir leur éventuel état futur dans la personne face à eux, peut éveiller des peurs, des interrogations, des doutes, des comparaisons qu’il faut aussi prendre en considération…

Lire l'article

Cet article vous intéresse ? Accédez à la version PDF pour lire la suite !