La sexualité des personnes âges

Espace Seniors mène depuis 2013 diverses campagnes pour une sexualité des seniors épanouissante et responsable. Les thématiques du désir, du corps, de l’intimité en maison de repos, de la pluralité des genres et des sexualités, de la prévention… y sont abordées.

 

Aujourd’hui encore, la sexualité chez les personnes âgées reste taboue. Il parait impensable d’avoir une sexualité quand on est âgé, comme si la libido disparaissait à partir d’un certain âge.

Et pourtant, combien de seniors n’ont-ils pas pris notre brochure « Seniors, le sexe c’est bon pour la santé ! » sous couvert de prendre d’autres brochures sur les « lieux de vie » et la maladie d’Alzheimer ? Selon une enquête belge menée sur des hommes âgés de 80 à 102 ans et en couple, 63% ont au moins un rapport sexuel par mois ! La vie sexuelle des seniors apparait difficile et surtout gênante à imaginer, pourtant, nous possédons tous une vie affective et sexuelle et ce, quel que soit notre âge. Parfois, même les seniors eux-mêmes ressentent une forme de honte à encore avoir une vie sexuelle active à un âge avancé. Pourtant, il n’y a pas d’âge pour le plaisir sexuel. Le corps change, se transforme, le regard posé sur la vie, les besoins se modifient mais le désir et le plaisir demeurent.

Ce plaisir, ces envies, existent également chez les personnes en institution. Toutefois, selon la même enquête menée en Belgique sur des hommes de 80 à 102 ans vivant cette fois en institution, le nombre de ceux-ci ayant eu une relation sexuelle au moins une fois par mois tombe à 8% !

Comment continuer à préserver notre vie intime quand on vit en institution ? Comment laisser les besoins et désirs s ‘exprimer en respectant les autres ? Et qu’en est-il du soignant qui sera témoin de gestes affectifs, comment réagira-t-il ou comment devrait-il réagir ? Qu’en est-il des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ? Doit-on poser des limites et si oui, lesquelles ? 

C’est pour toutes ces raisons qu’Espace Seniors a lancé en 2013, une campagne intitulée « Le sexe… quand je v(i)eux, comme je v(i)eux et où je v(i)eux ! » dont l’objectif était de faire évoluer les mentalités au sujet de la sexualité des seniors et de promouvoir une vie affective et sexuelle épanouie et responsable chez les seniors… quelle que soit leur orientation.En plus de différentes conférences et événements, nous avons édités une première brochure, « Seniors : le sexe, c’est bon pour la santé ! ». Des vidéos ont aussi été réalisées et présentées lors de nos conférences :

 Quand je v(i)eux : http://www.youtube.com/watch?v=N6vjQm6f6Ng

Comme je v(i)eux : http://www.youtube.com/watch?v=xF4_L8NT4lk

Où je v(i)eux : http://www.youtube.com/watch?v=g65cDKLE7hc

Pendant et après cette première campagne menée en 2013 sur la sexualité des seniors, nous avons rencontré beaucoup de questionnements de professionnels exerçant en maison de repos : Comment gérer une érection lors d’une toilette intime ? Comment réagir lorsqu’un résident fait des avances à un membre du personnel soignant ? Comment accueillir une demande de rapport sexuel d’un résident ? …

De ces questionnements, nous avons réalisé une seconde brochure, « Intimité et séxualité des seniors en maisons de repos ». Ce guide tente d’apporter des éclairages et des pistes à celles et ceux qui se posent des questions et souhaitent intégrer et respecter la sexualité des personnes qu’ils accueillent et accompagnent.

Des formations ont également eu lieu en maisons de repos afin de former au mieux le personnel soignant.

Après cela, la sexualité des 50+ s’est’affichée de plus en plus dans les médias. On ne compte plus le nombre de livres érotiques, de reportages, de blogs ou d’articles proposant des « conseils » pour une sexualité épanouie après 50 ans.

Mais l’on a aussi observé en Belgique une augmentation générale des diagnostics d’Infections Sexuellement Transmissibles et de VIH/sida chez les plus de 50 ans. Pourtant, ce sujet est très rarement abordé.

C’est pourquoi nous avons édité la brochure « La sexualité n’a pas de date de péremption, les infections sexuellement transmissibles non plus ! ».

Pour aller plus loin sur le sujet, n’hésitez pas à demander nos brochures, les télécharger directement ou nous contacter pour tout autre demande.